Posts Tagged ‘cuisine’

Ambiance ibérique !

Bonjour à toutes, je voulais partager avec vous les dernières tendances ibériques en matière vestimentaire et gastronomique. Nous avons donc opté pour un brunch portugais ainsi qu’une tenue Desigual pour faire honneur à nos origines. C’est à La Tiborna, 19, rue Durantin dans le 18 ème (aux pieds de la butte Montmartre) que nous avons stimulé nos papilles, le temps d’un déjeuner, un pur délice. L’emplacement idéal de ce restaurant situé dans un des lieux les plus romantiques de Paris pourrait passer inaperçu. Cela n’a pas suffi à ébranler ma curiosité. Je découvre une véritable épicerie fine tenue par un chaleureux portugais.

L’entrée en matière se fait par une dégustation : planche de divers fromages, pain croustillant, confitures au choix, accompagnée d’une boisson chaude (thé, café, chocolat chaud). Une petite part de tortilla ou une assiette de charcuterie suivie d’une tartine complète de jambon ou de poulet m’ont été proposées. Un très bon dessert a ponctué ce repas simple mais goûteux: une spécialité incontournable de la pâtisserie portugaise, le fameux pastel de nata !  Ceux qui connaissent le Portugal ont déjà certainement goûté ce petit flan typique que l’on peut saupoudrer de cannelle: une vraie tradition portugaise:)

Si vous cherchez un endroit chaleureux dans un des lieux les plus emblématiques de Paris et que la faim vous guette, faîtes une halte à La Tiborna, ça vaut le détour: ambiance portugaise, belle atmosphère calme et chaleureuse ainsi qu’un bon rapport qualité/prix (19,50 euros).

Pour la tenue, une jolie robe imprimée Desigual avec foulard intégré. C’est lors de mes flâneries routinières que j’ai eu un coup de coeur pour cette robe. De manière générale, j’apprécie beaucoup cette enseigne même si parfois les couleurs font un peu too much selon moi. J’ai justement flashé sur la plus discrète et moins décolleté. Sur sa simplicité d’abord: une robe grise avec une matière souple mettant en valeur les formes sans exagération, ensuite un côté ethnique avec son foulard de style péruvien lui conférant toute son originalité, sans extravagance.

IMG_20150822_234834

IMG-20150822-WA0009

IMG_20150823_140931

IMG-20150822-WA0017

DSC_0631

DSC_0613

DSC_0614(1)

DSC_0621Découvrez notre dernier article sur les meilleurs brunch à Paris: ici

Les sœurettes ont testé pour vous le Cook Truck

L’Atelier des sens vous connaissez ? Ce sont de véritables épicuriens et des professionnels amoureux du goût qui ont lancé ce concept, proposant des cours de cuisine, pâtisserie, œnologie (et bien d’autres) en présence de grands chefs désireux de partager leur savoir avec nous, simples mortels qui aimons la bonne bouffe !

Les sœurettes écoutent attentivement les conseils du chef.

Le weekend dernier, nous avons eu la chance de tester pour vous leur tout nouveau concept : le cook truck ! On n’a pas dit « food truck » mais bien « cook truck » ! C’est un camion itinérant qui se loge dans les lieux branchés de Paris pour vous enseigner un basique de la cuisine (et épater vos amis lors de votre prochain apéro dinatoire).

Nos réalisations au Cook Truck

 

En présence du chef Jean Luc Charles, aux faux airs de Richard Chamberlain, et décrit comme « le chouchou de ces dames » sur le site de l’Atelier des sens, nous étions sept chanceux à investir ce cook truck looké aux couleurs printanières, pour apprendre à réaliser des donuts !

Il est beau le résultat!

Alors on enfile un tablier (estampillé Atelier des sens, et avec lequel nous repartons ravies), on se lave les mains, on enfile des gants de cuisine, et on embarque à bord de ce camion devant la Recyclerie, super lieu de rencontres qui vient de rouvrir dans le quartier de la Porte de Clignancourt, au coeur de l’ancienne gare Ornano.

Le cook truck par l’Atelier des sens

En une heure, on apprend que le donut n’a pas été créé par Homer Simpsons (et encore moins par un américain), mais par les Néerlandais ! Le chef Charles armé d’une patience à toute épreuve, et de son désormais légendaire sourire, nous explique pas à pas l’histoire de ce beignet sucré et des ingrédients nécessaires pour réaliser la pâte et le nappage. On manie la pâte, on l’étale, on rit beaucoup, on se lie d’amitié avec ces six inconnus si bien que les minutes filent à toute vitesse !

Dernière étape : décorer les donuts

A la fin de cette expérience unique, on repart avec nos créations joliment déposées dans des boîtes qu’on ramènera fièrement à la maison en disant à Monsieur « regarde, c’est moi qui l’ai fait ». On aura évidemment pas oublié de prendre en photo nos supers réalisations pour les poster sur Instagram ! Par contre, ce n’est pas régime, car un donut c’est en moyenne 450 calories ! Mais bon, nous les sœurettes, on s’est régalées !

Tarif du cours : 36,00 euros