Archive of ‘Farfouille’ category

Un automne… très printanier !

Ah l’automne…les jours se raccourcissent, le soleil se fait très cachotier et le moral en prend un coup! Lorsque j’ai réalisé que ce week-end automnal prenait des allures de Printemps, j’ai aussitôt appelé ma chère et tendre soeurette pour profiter de cette belle journée.

Afin de donner libre cours à nos infinies discussions de soeurettes, il fallait tout d’abord trouver un lieu charmant qui allierait à la fois élégance et comblerait notre appétit dévorant. Cap sur le Café Louise au 155 Boulevard Saint Germain des Prés dont la convivialité est vantée dans la plupart des sites gastronomiques. Au menu, les classiques : viennoiseries, café, thé, salé, sucré et tout à volonté; et tout cela les filles, dans un quartier fort prisé par les artistes du monde entier.

Ce fut naturellement pour nous une occasion de plus pour flâner le long des quais parisiens et un moment privilégié afin de vous montrer ma nouvelle tenue. Vous l’aurez remarqué, le bleu est une de mes couleurs préférées et je vous présente aujourd’hui une robe de la boutique Ecloset qui propose des robes au bustier cintré et à la taille évasée, style qui me plaît beaucoup. Vous l’aurez noté, la robe est parachevée d’une délicate dentelle qui lui confère un aspect raffiné tout à fait mesuré.

Je vous laisse apprécier les jolies photos que ma soeurette Patricia a prises. A très bientôt !!!!

DSC_0845

 

DSC_0844

 

IMG_20151031_195036

 

IMG_20151031_142102

 

DSC_0837

 

IMG-20151031-WA0000

 

IMG-20151031-WA0007

 

IMG-20151031-WA0008

 

IMG-20151031-WA0010

 

IMG-20151031-WA0001

 

IMG_20151031_201855

Longue vie au bleu roi!

Aujourd’hui, je voulais vous présenter ma nouvelle tenue pour affronter cette  saison. J’ai choisi du bleu et du noir mes deux couleurs préférées car elles sont chics et peuvent se porter en toute occasion. J’ai opté pour une robe Anna Field acheté récemment sur la marketplace Zalando, un sac Parfois et des boots Monoprix. J’aime beaucoup cette robe car elle épouse parfaitement mes formes, je pourrai la porter aussi bien en soirée que pour aller travailler. Ma prochaine dépense: me dégoter des escarpins bleu roi pour compléter ma tenue:)

IMG_0661

 

IMG-20151025-WA0011

 

IMG-20151025-WA0013

 

IMG-20151025-WA0008

 

IMG-20151025-WA0012

Parfois, « toujours tendance »

Aujourd’hui, je souhaitais vous présenter la marque Parfois, venue tout droit du Portugal. En fait j’ai découvert cette enseigne à Barcelone, je cherchais un sac pratique qui ne soit pas incommodant et j’ai trouvé mon bonheur chez Parfois. J’ai été assez surprise par la diversité d’articles : sacs, bijoux, foulards, montres, accessoires.

parfois5 parfois4

parfois3



Les sacs ont vraiment l’air d’être en cuir ou en daim, c’est bluffant, pour des prix raisonnables (12 euros pour les petits sacs, qui dit mieux ?). En fait, si je pouvais tout acheter chez Parfois, je le ferais et je n’exagère pas, il y a un véritable rapport qualité/prix. Je préfère m’acheter plusieurs petits articles sympas que je pourrais porter à diverses occasions, plutôt que de me ruiner avec un sac à 300 euros.

Je vous ai fait une petite sélection pour vous:

parfois7

parfois8

Zoom sur Tania Zerdok: une créatrice chic et tendance

Aujourd’hui, essai logo 5zoom sur les créations de Tania Zerdok, une créatrice qui a le vent en poupe et qui nous présente une collection de bijoux fantaisie chic et sobre à la fois! Elle a gentiment accepté de répondre à nos questions lors d’un entretien. Nous découvrons une créatrice audacieuse qui nous confie ses aspirations ainsi que son virage personnel.

  • Qui es-tu ?

Tania: Tania Zerdok , créatrice Française de bijoux couture.

  • Comment est née ta marque ?

Tania: C’est en 2007 que je décide de créer ma propre marque Tania.Z Créations 100% Française ! Après des études en histoire de l’art à l’école du Louvre et ayant travaillé pour des galeries, je décide finalement de m’orienter vers la confection de bijoux. Au commencement, je personnalisais mes créations à la demande des clientes pour des évènements ( mariage, anniversaire, naissance…). Puis grâce à une formation professionnelle à l’école HBJO à Paris, j’ai pu enfin définir l’identité de ma marque.

Ensemble LP D Nacre (1000x714)

  • Quel style souhaites-tu transmettre à travers ta marque ?

Tania: C’est un style très féminin qu’on peut découvrir au travers de mes collections avec un mélange « à La Parisienne » chic urbain mais aussi un côté glamour et romantique.

  • Tes produits phare ?

Tania: Les manchettes petites, grandes pour le soir ou pour la journée !

  • Les 3 mots clés qui te caractérisent ? 

Tania: Curieuse, attentive, volontaire sont trois adjectifs qui me caractérisent et que j’essaye de mettre en avant !

photo joncs lp 4

  • Quels sont tes projets ?

Tania: Me développer à l’étranger notamment aux Etats Unis !

  • Quels conseils donnes-tu aux créatrices comme toi ?

Tania; Être bien entouré par les autres corps du métier, c’est primordial pour une créatrice !

 Féerie (1260x1800) (350x500)

3_MG_6067 (1501x2000)

5 (800x800)

 

Retrouvez les créations de Tania Zerdok sur:

Facebook et Instagram et Website

Orange is the new black

Bonjour les filles, cela fait quelques jours que je n’ai pas écrit, faute de temps et oui la rentrée a été très chargée de mon côté. J’ai tout de même voulu profiter des derniers beaux jours de l’été en mettant mes jolies robes. Et c’est avec une couleur un peu flashy que j’ai décidé de m’apprêter: le orange. Il n’est pas simple à porter mais une fois la tenue accesoirisée, il donne une touche de piquant à mon look et surtout de fraicheur. Le orange illumine le teint et donne bonne mine, selon moi. Attention tout de même aux faux pas car la couleur orange n’est pas si simple a marier. Privilégiez plutôt le noir, le taupe ou encore le beige. J’ai opté pour une robe Sinequanone (ma marque préférée), évasée et bien ceintrée. Je vous ai mis une sélection d’articles orange que j’ai beaucoup aimée, j’éspeèe que vous les aimerez aussi.

IMG-20150829-WA0018Cc

IMG-20150829-WA0014

IMG-20150829-WA0015

 

image3xxlimage2xxlimage1xxl

imagebxxlimagelxxl

Pour un « ESPRIT » ethnique cet automne

Coucou les filles, avez-vous déjà réfléchi à votre look de cet automne/hiver ? Si la chaleur de l’été  permet toutes les libertés vestimentaires, l’automne rime parfois avec monotonie et temps pluvieux.  Cet automne, je vais encore devoir jeter un regard désabusé sur ma garde robe en sortant mon bon vieux manteau ou ma doudoune. Entre les différentes marques il est souvent difficile de faire un choix clair parmi les manteaux, trenchs, vestes, parka: couleurs et matières semblables, coupes parfois grossières et prix cher.

Aussi j’ai opté pour un automne  ethnique en succombant au charme du poncho, ce vêtement typique des Andes. Pourquoi me direz-vous? Tout simplement parce que le poncho est à la fois original, pratique et il tient chaud les filles ! Il se décline sous diverses formes: pull, gilet, manteau, cape. Son style peut aller du plus simple (motifs unis) au plus élaboré (avec une véritable structure tissée). De plus, je trouve que le poncho est facilement accessoirisable car je peux le porter avec absolument tout : jean, pantalon, robe…  Il m’accompagne lors de toutes mes sorties de jour comme de nuit. Le poncho a été remis au goût du jour car il n’est plus aussi large et il épouse parfaitement mes formes.

Mon attention s’est particulièrement portée sur la nouvelle collection Esprit qui propose pour l’automne/hiver une sélection de ponchos dans la lignée de la marque: intemporelle ! La marque Esprit garnit ma garde robe depuis plusieurs années car j’ai toujours apprécié leurs vêtements qui selon moi allient le style casual/décontracté avec une pointe de chic que je recherche toujours dans mon look. Mais trêve de bavardage, voici la petite sélection de ponchos qui m’a tapée à l’oeil. J’espère qu’elle vous plaira aussi !  N’hésitez pas à laisser vos commentaires, ils sont comme d’habitude les bienvenus !

Esprit-poncho

La vie est belle!

Demain c’est mon anniversaire, je fêterai mes 32 ans, que le temps passe vite… Je me revois encore adolescente 13 ans auparavant, découvrant les résultats du bac, les yeux remplis d’étoiles face à un futur prometteur qui s’annonçait ; mon année Erasmus en Espagne, mes différents voyages en Australie, Brésil, tous les gens que j’ai rencontrés. Tant de temps est passé et pourtant je suis restée la même, avec les mêmes envies et désirs d’avancer, d’accomplir de belles choses. La naissance de ma fille en février 2015 m’a apporté beaucoup de bonheur et j’avoue qu’elle est un moteur supplémentaire pour moi, son magnifique sourire me donne la force de me surpasser au quotidien et donner le meilleur de moi-même. Demain je serai entourée de mes amis et ma famille, ce sera un jour spécial, une occasion d’être entourée des gens que j’aime. Une chose est sûre, il n’y a pas d’âge pour être heureux. Il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves. En fait je crois qu’on peut le faire quand on veut et que chacun avance à son rythme.

Comme disait Les Brown,

personne n’est trop vieux pour se fixer un nouvel objectif, ou faire de nouveaux rêves »

a585a2b792ccd0888899eca3ccc3da31

Française jusqu’au bout des ongles!

Aujourd’hui, nous voulions vous présenter un article tendance, incontournable, le must d’une garde-robe chic et intemporelle : la marinière !

Originellement, ce vêtement était utilisé par les matelots comme tenue de travail. Elle deviendra plus tard une véritable pièce tendance. C’est tout d’abord Coco Chanel qui lance cette mode dans les années 20. Yves Saint Laurent lancera le tricot lors de sa collection dans les années 70. Elle sera remise au goût du jour par Jean Paul Gaultier.  Véritablement française, la marinière se porte avec une jupe ou un short ; des sandales ou tennis. Chic ou décontractée, vous pouvez adapter facilement cet article à votre look sans vulgarité, tout en restant élégante et sophistiquée. La marinière se décline en plusieurs modèles : t-shirt, polo, pull, en soie, en coton…

asos-mariniere

robe-mariniere

etam-mariniere

3e4e3216d039a199048ddc7a5185f642

8b4d6540be801fa2e6cfe25fcf89082b

15fe11c9102c802d0e528c18458e0b94

59b6e8e1d0b38244cf0110681c394a1c

Etre maman

Certains d’entre vous ont pu le constater au travers de mes publications ou photos, je suis devenue maman en février et je souhaitais partager avec vous ce que l’on peut ressentir comme doute, peur, joie face à l’arrivée d’un enfant. Certains sujets sont tabou dans notre société et je pense qu’il faut en parler.

J’ai toujours voulu être mère. Fonder une famille pour moi c’est transmettre ce que l’on a de meilleur en nous et donner la possibilité à un petit être de s’épanouir même s’il est vrai qu’aujourd’hui le monde qu’on nous propose n’est plus aussi idyllique malheureusement… J’attendais le bon moment, cette fameuse « stabilité » pour sauter le pas. Ce parfait équilibre est arrivé à mes 31 ans, boulot, appartement et bien sur mari:) faisaient parti de l’équation donc je me suis lancée dans cette magnifique aventure. La grossesse s’est bien passée et la petite Eva est née le 25 février 2015. J’ai ressenti un grand bonheur quand son petit corps fragile s’est posé sur ma poitrine, les larmes ont coulé et un sentiment de plénitude m’a envahi. Cependant une sorte de désarroi a aussitôt pris le pas à ma grande surprise.

Je trouve qu’on ne prépare pas assez les jeunes parents à l’arrivée d’un enfant. Les médias présentent la maternité de façon très stéréotypée et les phrases telles que « c’est que du bonheur » peuvent parfois renforcer ce sentiment de culpabilité que  certaines mères ressentent à l’arrivée de leur enfant. J’étais donc désemparée face aux premiers pleurs de mon enfant, ma petite avait un cri particulièrement strident que je n’arrivais pas à calmer. Allais-je réussir à créer ce lien avec ma fille? Comment allais-je gérer ma nouvelle vie à 3 moi qui ai toujours été très indépendante? Je devais désormais prendre le temps de réaliser que je n »étais plus toute seule et que désormais une personne très importante comptait sur moi pour grandir dans ce monde. Quelle angoisse! J’ai appris plus tard qu’il ne faut pas trop se projeter et vivre au jour le jour. Pendant ma grossesse, j’avais décidé d’allaiter car on m’a toujours dit que le lait maternel contenait des éléments importants pour le système immunitaire du bébé et que cela renforçait le lien entre la maman et l’enfant. Je trouvais ça magique! A la naissance d’Eva, j’étais épuisée et le biberon s’est imposé de lui même malgré mes tentatives pour allaiter ma fille. Je ne le regrette pas au final. Allaiter demande une energie folle que je n’avais pas… Le point positif dans tout ça: mon mari peut m’aider avec les biberons. Je ne suis pas obligée de me lever tout le temps la nuit, nous alternons et il faut l’avouer c’est un grand soulagement… Ce que je retiens de ces premiers mois avec mon bébé:

ne pas écouter les autres ainsi que les phrases stupides: « c’est pour quand le deuxième? »  J’ai envie de leur répondre « laissez moi d’abord élever celui-là. »

ne pas se culpabiliser de ne pas allaiter, je préfère donner le biberon avec amour qu’allaiter avec dégoût. C’est ce que je dis aux femmes qui essaient de me piquer au vif;) histoire de leur clouer le bec.

faire comme on le sent avec son enfant, bien sûr chaque conseil est bon à prendre mais au final nous sommes les seules à connaître et comprendre les besoins de notre bébé.

s’octroyer des moments à soi: et oui, faire un enfant c’est aussi perdre une partie de soi même, cette partie égoïste…  nous ne disposons plus de nous-même comme avant et il est vrai que parfois ça manque de regarder la télé affalée sur le canapé après une dure journée, de sortir le soir, de faire des projets farfelus…

Voilà, je voulais partager avec vous cette aventure, je trouve toujours intéressant de raconter les moments forts d’une vie!

DSC_0018